Réponse aux ignominies d’Hervé Ryssen

COMMUNIQUÉ DES CERCLES NATIONALISTES FRANÇAIS

20.11.2019

 

Nous avions cru en avoir terminé avec les ignominies du sieur Hervé Ryssen.

Erreur profonde, car lorsque l’ignominie s’allie à la bêtise, il n’y a pas de limites.

 

Loin de se rendre compte de l’effet désastreux de ses insultes et autres menaces de mort à mon encontre et de ma réponse qui ont détourné de lui nombre de ceux qui voyaient en lui un preux écrivain antisémite, il persiste et signe comme on peut le voir dans la capture d’écran jointe.

 

            Sans doute mes dernières mises en garde dans La Politique N°212, sur son rôle de « poisson-pilote » de la judaïsation de nos milieux par son appui répété à la stratégie sioniste d’Éric Zemmour, ont dû à nouveau lui porter un coup et au lieu de s’amender, il persiste dans le même registre de caniveau.

 

            Au-delà de ses variations élégantes sur mon nom « Philippe Ploncard d’Achiasse » et sa volonté de me nuire en révélant mon adresse, qui est on ne peut plus officielle…, les « informations » qu’il donne laissent songeur et le démasque un peu plus.

 

            En effet, lorsqu’il prétend que je « ne jouis que d’une petite retraite » et que j’ai « été mis à la porte de la clinique de Mons » est révélateur.

            1° Sur ma retraite, certes elle est relativement réduite par rapport à ce que j’ai travaillé, mais il ne peut le savoir que par des contacts qu’il a avec l’administration …

            2° Son assertion sur ma mise à la porte « de la clinique de Mons » est non seulement fausse mais risible car il y a plus d’une clinique à Mons mais aucune dans laquelle je n’ai travaillé.

            3° Il oublie de mentionner que j’avais été invité par l’Université libre de Bruxelles comme « visiting professor », selon leur terme, du fait de mes travaux en microchirurgie réparatrice en neurochirurgie, avant que je ne claque la porte ayant découvert que la poursuite de ma carrière dépendait de mon entrée en maçonnerie …

           

            Par contre, il y a un fragment de vérité dans la mesure où, au travers des ses pseudo informations, incomplètes ou fausses, il y a que la maçonnerie belge a tout fait pour briser ma carrière.

            En témoigne, la directive que le président de l’Ordre des médecins de Bruxelles, Jean Kahn, – même nom que « le nôtre » – avait donné lors d’une réunion du Conseil de l’Ordre :

« Ploncard, il faut l’éliminer ».

C’est ce qu’un membre du Conseil de l’Ordre, m’avait révélé à l’époque.

Ce fut la raison de mon retour en France, car tant qu’à se battre, autant se battre dans son pays.

 

Il découle donc des dernières ignominies du sieur Ryssen qu’il a des liens révélateurs avec l’administration française et avec les milieux judéo-maçonniques de Belgique ce qui ne fait que confirmer son rôle de « poisson-pilote » de la judaïsation-« zémmourisation » de « nos milieux » …

 

Cette dernière réaction haineuse du sieur Ryssen ne fait que confirmer que mes mises en garde dérangent ceux qui, se servant de lui, pensaient pouvoir agir à couvert.

 

Merci donc à ce minable de confirmer par sa bêtise, ce dont je l’accuse.

 

Un petit conseil, il devrait cesser de ruminer sa haine, cela nuit à sa santé, car sur sa dernière vidéo il a pris un sérieux coup de vieux…

 

 

Philippe Ploncard d’Assac

Président des Cercles Nationalistes Français

 

6 réflexions au sujet de « Réponse aux ignominies d’Hervé Ryssen »

  1. J’ai remarqué quelque chose avec Hervé Ryssen qui à fait de trés bon bouquin et à tirer à boulet rouge sur les juifs. Que plus ses condamnations devenaient lourdes plus il changeait. Surtout les condamnations de 2018 et 2019 ou il risque de la prison ferme .Jusqu’en 2018 il se dit nationaliste. Puis à partir de 2019 il se définit comme patriote et dit que Zemmour est un patriote. Il y a un Hervé Ryssen avant 2018 et un Hervé Ryssen aprés 2018.

  2. Bravo Philippe pour ton travail, ne te laisse surtout pas distraire par ce raciste athée.
    Il est clair qu en vu de la crise financière, cet opportuniste essaie de complaire à une certaine bourgeoisie maçonnique.
    Je vais t’aider à complémenter ta petite retraite en achetant un de tes livres prochainement.
    Que Dieu te facilite.

  3. Je ne ferai pas une longue missive dans la mesure où je suis quasiment certain que mon post ne sera pas publié par vos soins.
    Mais le fait d’écrire, me libére déja l’esprit; c’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai régulièrement recours à ce genre de pratique.
    En « introit », je tiens à vous dire que je trouve déplorable et profondement regrettable que nous ayons un camp de patriotes divisé, au moment où la France semble inéxorablement sombrer dans une situation, qui peut paraitre assez paradoxale, marquée par une aphatie flagrante qui touchent la plupart de nos semblables et par la détermination destructrice de nos ennemis.
    Les choses étant précisées, j’en viens au vif du sujet.

    – Tout d’abord, Monsieur Hervé Ryssen n’a aucunement déterré le premier la hache de guerre, mais comme à l’accoutumée, c’est vous, Monsieur Ploncard d’Assac qui l’avait fait. Ce qui est facheux. Car en jetant d’anathème sur les uns et sur les autres, vous perdez toute crédibilité. Alors que vos analyses sont au demeurant, bien souvent, pertinentes. Mais le youtuber de base qui écouterait vos propos pourrait se dire, mais qui est cet energumène qui attaque de façon acrimonieuse des gens très proches politiquement pour donner au final raison, à un homme du système…Fillon!

    – Monsieur Hervé Ryssen n’a pas jamais, ô grand jamais, défendu corps et âme le sieur Zemmour, mais simplement fait des commentaires de textes, comme le font les universitaires en histoire, de certains passages; tirés des deux derniers ouvrages de « notre » star médiatique, en précisant que Zemmour avait changé depuis environ 4 ans de discours, en évoluant lentement mais surement du patriotisme forcené, teinté d’un certain lyrisme au « national-sionisme ». Monsieur Ryssen a même condamné la citation d’Eric Zemmour, lorsqu’il parle de Louis IX comme d' »un roi juif ». Sur ce point, Hervé Ryssen encore une fois s’est inscrit en faux.

    – Monsieur Hervé Ryssen a toujours fait preuve d’une objectivité dans le traitement de l’actualité et des différentes thématiques qui nous concernent, C’est en partie pour cela qu’il est très estimé dans les milieux nationalistes. On ne peut pas en dire autant de certains.

    Je ne m’étendrai pas plus longtemps. Je signe avec mon pseudo, mais je suis prêt à vous divulguer ma véritable identité, si nécessaire.
    En conclusion, je vous dirai que j’apprécie votre sens de la critique lorsque celle-ci est bien placée, et qu’elle ne nuit pas à autrui. Je vous invite à faire preuve non pas de plus de modération, car la modération est la faiblesse des moux et des pleutres, mais de davantage de clairevoyance envers nos camarades de combat.

    Bien à vous

    JB

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.