Communiqué du 23 janvier 2024

Notre dernier Entretien du 19 janvier dernier a été à nouveau censuré par YouTube et nous sommes bloqués pour trois mois.
Motif invoqué : “diffusion d’informations médicales incorrectes”.

En fait, répondant aux questions 15 et 16 de l’Entretien, je mettais en garde envers les dangers des vaccins à ARNm, au vu des statistiques mondiales de mortalité dûment référencées, soit 17 millions de morts post vaccination anti Covid.
Comme il y a deux ans, on nous bloque sur le même sujet.

Cela démontre l’existence d’une directive de ceux-là mêmes qui ont mis sur pied la vaccination mondiale obligatoire, comme arme de destruction massive en vue de la
dépopulation mondiale.
C’est-à-dire le clan des Bill Gates et de Klaus Schwab du Forum de Davos qui ne cessent de l’annoncer.

Devant cette censure, ceux qui nous suivent sur Internet peuvent voir notre dernier entretien et les suivants sur :

– Odysee :

https://odysee.com/@Cercles-Nationalistes-Fran%C3%A7ais-Philippe-Ploncard-d’Assac:6

– Crowdbunker :

https://crowdbunker.com/@cNF

– Brighteon :

https://www.brighteon.com/channels/CerclesNationalistesFrancais

– Facebook :

https://fr-fr.facebook.com/spp dassac/

– Telegram :

https://t.me/nationalismefrancais

Au vu de cette surveillance mondiale dont nous sommes victimes, nous ne pouvons que conseiller à ceux qui nous suivent sur Internet, de s’abonner à notre Lettre d’Information mensuelle, La Politique (1), où vous trouverez des informations qui ne
pourront passer sur Internet.

P. P. d’Assac
Président des Cercles Nationalistes Français

(1) Abonnement à La Politique : 55€.
Par chèque à la S.P.P.  – BP 30030, 83952 La Garde cedex,
Par virement bancaire – IBAN – FR 76 1009 6180 7400 0270 0510 139
BIC – CMCIFRPP

Communiqué du 11 août 2023

« L’insupportable police juive de la pensée »

C’est par cette phrase que l’historienne juive et communiste Annie Kriegel dénonçait dans Le Figaro du  3 avril 1990, la mainmise juive sur l’information à propos de la publication de la Loi Gayssot du 13 juillet 1990 qui, à l’encontre de la liberté de parole, menaçait de poursuite tout propos ou écrit, taxés d’antisémitisme.

Que ne dirait-elle pas aujourd’hui à propos de l’annonce par le ministre de l’Intérieur, Gérard Darmanin de la mise en œuvre de l’interdiction du mouvement Civitas.
Le prétexte : les propos de Pierre Hillard lors de l’Université d’été de Civitas qui avait déclaré :

« La naturalisation des juifs en septembre 1791 ouvre la porte à l’immigration » (…)    « Parce qu’à partir du moment où vous donnez la naturalisation française aux juifs, tôt ou tard, vous ne pouvez pas la refuser aux bouddhistes, aux musulmans, etc.» « Si on rétablit les lois de catholicité et qu’on fait du catholicisme traditionnel la religion d’État, peut-être faudrait-il retrouver la situation d’avant 1789.»

En dépit de cette déclaration à l’emporte-pièce, on ne peut que lui donner raison, car promulguée par Malesherbes sous Louis XVI le 27 septembre 1791, l’émancipation des juifs ne les a pas empêchés, bien au contraire, de jouer un rôle majeur dans la Révolution dite française, au travers des Weishaupt, Kloots, Marat, Cagliostro alias Balsamo et tant d’autres, bien au contraire.

Nous ne pouvons donc que dénoncer l’atteinte à la liberté de parole du projet d’interdiction de Civitas, car effectivement ce sont les milieux juifs et le Pouvoir qu’ils tiennent sous leur coupe, qui imposent la politique migratoire et ses conséquences. Ils devraient pourtant se souvenir de l’avertissement de l’historien juif Bernard Lazare, dans son étude sur les causes de l’antisémitisme qu’il attribuait aux Juifs eux-mêmes, car par leur attitude sectaire, ils provoquent et font croître la réaction antisémite en France …, comme ailleurs !

Maintenant que le Conseil d’État a suspendu en référé le décret de dissolution du collectif écolo-gauchiste violent Soulèvements de la Terre, il sera intéressant de voir quelle sera son attitude dans le cas de Civitas, si le mouvement venait à être interdit comme l’a annoncé Gérald Darmanin pour se soumettre au dictat communautaire…

Philippe Ploncard d’Assac
Président des Cercles Nationalistes Français

Communiqué et mise au point du 10 juillet 2023

Ma dernière conférence à Paris le 8 juillet dernier sous le titre Vers la chute de l’Empire mondialiste annoncé sur les différents réseaux sociaux et par Rivarol, a donné lieu à plusieurs tentatives de pressions en vue de la faire annuler.

Première étape, la salle paroissiale de Saint-François-Xavier où j’avais pu faire ma conférence de juin sans problème, nous a décommandé moins de 48 heures avant la date prévue.

Deuxième étape, ayant réussi à trouver une salle de remplacement à l’Espace Hermès, cette structure a immédiatement été la cible de menaces de représentants d’une certaine communauté, dont, selon les responsables de l’Espace Hermès, une plainte de la part de l’un des avocats de la LICRA.

Personnellement, j’étais aussi visé au travers de l’un de mes enfants, un individu, lui ayant téléphoné pour faire pression sur moi afin que je cesse de faire mes conférences…

Ces individus et ou structures, sont allés jusqu’à imaginer un faux mail de l’Espace Hermès, pour me faire croire que finalement leur salle m’était refusée, supercherie vite dégonflée par mon appel au responsable de l’Espace Hermès qui m’a confirmé, scandalisé, qu’il s’agissait d’un faux …

Finalement, ma conférence de samedi dernier a bien eu lieu à l’Espace Hermès, en dépit de toutes les pressions et menaces, sa direction ne s’étant pas laissée impressionner.

À une époque où la lâcheté est de mise, je tiens à remercier vivement les responsables de l’Espace Hermes dont le courage aura tranché par rapport à la lâcheté des différentes structures qui, au cours de ces dernières années nous avaient accueillis jusqu’au jour où, suite à une menace, elles nous avaient refusé leurs salles.

Je tiens aussi, à remercier, ironiquement, ceux qui ont tenté d’empêcher ma conférence, car ils auront démontré à quel point mes analyses les dérangent.
Ils confirment ainsi ce qu’Annie Kriegel, pourtant juive elle-même dans Le Figaro du 3 avril 1990 avait courageusement dénoncé de « l’insupportable police juive de la pensée »…
Par leur acharnement à tenter de me faire taire, ils auront soulevé un mouvement de solidarité envers mon action, lui donnant encore plus de visibilité dans des milieux que jusqu’ici, je ne touchais pas.

Ce d’autant, que pour bien marquer à quel point je dérange par mes analyses sur les dangers du mondialisme messianique, Conspiracy Watch de Rudy Reichstadt, publiait immédiatement le soir même après ma conférence, une notice sur l’ « affreux personnage » que je suis pour eux.

https://www.conspiracywatch.info/notice/philippe-ploncard-dassac

Il est intéressant de noter qu’aucune des citations qui me sont attribuées par Conspiracy Watch, ne sont référencées, ce qui laisse la place à toutes les manipulations…

Bien évidemment je porte plainte contre X.

Philippe Ploncard d’Assac
Président des Cercles Nationalistes Français