Communique des Cercles Nationalistes Français du 8 mai 2021

Pour information:

Plusieurs de nos correspondants nous ont alertés sur une anomalie de notre Entretien du 20 avril dernier.

Au montage de cet Entretien, le texte de Jacques Attali extrait de son livre L’avenir de la vie, 1981; Entretiens avec Michel Salomon, collection Les Visages de l’avenir, éditions Seghers que notre Président s’apprêtait à lire lors de l’enregistrement en direct sur Zoom, a été malencontreusement coupé à la minute 19et remplacé au montage par le même texte reproduit par Égalité&Réconciliation. Nous tenons donc à bien préciser que nous n’avons nul contact avec E&R dont nous dénonçons régulièrement certaines positions, dont l’appui apporté par Alain Soral à Hervé Ryssen laudateur du sioniste Éric Moïse Zemmour. Ce serait oublier que le dénommé Ryssen a insulté et menacé de mort notre Président pour avoir mis en lumière son revirement sioniste, alors qu’il s’était fait connaître par des écrits quelque peu contraires… Ainsi, tous ceux qui continuent à le soutenir, occultent cette trahison de ses idées premières et ne tiennent aucun compte des insultes et menaces de mort proférées par celui-ci non seulement à l’encontre de notre Président mais aussi de ses collaborateurs, dont pour leur faire peur, il n’a pas hésité à donner les adresses comme un vulgaire indicateur de basse police, ce qui situe la haute tenue morale de ceux qui persistent à le soutenir. Il était donc impensable que l’on veuille donner un quelconque rôle vedette à E&R en remplaçant le texte que notre Président s’apprêtait à lire, par celui d’E&R.

 

                             Le Comité directeur des Cercles Nationalistes Français

COMMUNIQUÉ DES CERCLES NATIONALISTES FRANÇAIS, du 20.11.2019

 

Nous avions cru en avoir terminé avec les ignominies du sieur Hervé Ryssen.

Erreur profonde, car lorsque l’ignominie s’allie à la bêtise, il n’y a pas de limites.

 

Loin de se rendre compte de l’effet désastreux de ses insultes et autres menaces de mort à mon encontre et de ma réponse qui ont détourné de lui nombre de ceux qui voyaient en lui un preux écrivain antisémite, il persiste et signe comme on peut le voir dans la capture d’écran jointe.

 

            Sans doute mes dernières mises en garde dans La Politique N°212, sur son rôle de « poisson-pilote » de la judaïsation de nos milieux par son appui répété à la stratégie sioniste d’Éric Zemmour, ont dû à nouveau lui porter un coup et au lieu de s’amender, il persiste dans le même registre de caniveau.

 

            Au-delà de ses variations élégantes sur mon nom « Philippe Ploncard d’Achiasse » et sa volonté de me nuire en révélant mon adresse, qui est on ne peut plus officielle…, les « informations » qu’il donne laissent songeur et le démasque un peu plus.

 

            En effet, lorsqu’il prétend que je « ne jouis que d’une petite retraite » et que j’ai « été mis à la porte de la clinique de Mons » est révélateur.

            1° Sur ma retraite, certes elle est relativement réduite par rapport à ce que j’ai travaillé, mais il ne peut le savoir que par des contacts qu’il a avec l’administration …

            2° Son assertion sur ma mise à la porte « de la clinique de Mons » est non seulement fausse mais risible, car il y plus d’une clinique à Mons et un hôpital où je n’ai jamais travaillé.

            3° Il oublie de mentionner que j’avais été invité par l’Université libre de Bruxelles comme « visiting professor », selon leur terme, du fait de mes travaux en microchirurgie réparatrice en neurochirurgie, avant que je ne claque la porte ayant découvert que la poursuite de ma carrière dépendait de mon entrée en maçonnerie …

 

            Par contre, il y a un fragment de vérité dans la mesure où, au travers des ses pseudo informations, incomplètes ou fausses, il y a que la maçonnerie belge a tout fait pour briser ma carrière.

            En témoigne, la directive que le président de l’Ordre des médecins de Bruxelles, Jean Kahn, – même nom que « le nôtre » – avait donné lors d’une réunion du Conseil de l’Ordre :

« Ploncard, il faut l’éliminer ».

C’est ce qu’un membre du Conseil de l’Ordre, m’avait révélé à l’époque.

Ce fut la raison de mon retour en France, car tant qu’à se battre, autant se battre dans son pays.

 

Il découle donc des dernières ignominies du sieur Ryssen qu’il a des liens révélateurs avec l’administration française et avec les milieux judéo-maçonniques de Belgique ce qui ne fait que confirmer son rôle de « poisson-pilote » de la judaïsation-« zémmourisation » de « nos milieux » …

 

Cette dernière réaction haineuse du sieur Ryssen ne fait que confirmer que mes mises en garde dérangent ceux qui, se servant de lui, pensaient pouvoir agir à couvert.

 

Merci donc à ce minable de confirmer par sa bêtise, ce dont je l’accuse.

 

Un petit conseil, il devrait cesser de ruminer sa haine, cela nuit à sa santé, car sur sa dernière vidéo il a pris un sérieux coup de vieux…

 

 

Philippe Ploncard d’Assac

Président des Cercles Nationalistes Français

Réponse au sieur Hervé Ryssen

COMMUNIQUÉ DES CERCLES NATIONALISTES FRANÇAIS

16 septembre 2019

Réponse au sieur Hervé Ryssen

 

     Il est toujours désagréable de se faire insulter, salir, menacer de mort, etc …, or c’est en des termes de caniveau, que le sieur Ryssen a tenté de se justifier le 12 septembre devant mes mises en garde envers son revirement sioniste.

     Je ne peux que le remercier de ses attaques sordides, car il se décrit tel qu’il est, ainsi que ceux qui ont applaudi à ses diffamations, mensonges et menaces de mort, les Abed, Lesquen, Rouanet, et cette pauvre Marion Sigaud, entre autres.

     Ryssen est un menteur dans ses imputations calomnieuses, cisaillant les parties de mes vidéos qu’il a publié pour  me faire dire ce que je n’ai pas dit et occultant ce qui le dérangeait, lui et ses amis.

     Les bruitages qu’il a introduit dans ses reproductions de mes vidéos, comme si je «rotais» ou comme si Diane, lors d’une question, «pétait», traduisent le niveau d’éducation du sieur Ryssen et de ceux qui l’ont applaudi…

    Ses prétendues réserves envers Zemmour, aujourd’hui seulement, ne viennent qu’après mes mises en garde et celle de Jérôme Bourbon, auquel quoi qu’en dise le sieur Ryssen, il n’a jamais répondu sur le fond.

     Il tente seulement de neutraliser les dommages que nos mises en garde ont faites à son image d’ «antisémite» patenté.

 

     Bien entendu il escamote la fameuse phrase d’Éric Zemmour souhaitant que « la France soit Israël et Israël la France »…, ce qui devient vrai hélas, qrâce au poids de la Licra, du Crif et autres associations communautaires, chères à son ami Zemmour…

     Cela parce que cette « intelligentsia juive » prend peur devant l’antisémitisme croissant des masses musulmanes qu’elle a fait venir pour tenter de submerger la France chrétienne.

     Aujourd’hui cette « intelligentsia » tente de rallier à elle les catholiques sous prétexte de nous prémunir de cet Islam qu’elle a fait venir et continuent a faire venir à l’aide des marranes Sarkozy, Hollande, et maintenant Macron !

     Pas un mot non plus de la part de Ryssen, car cela dérangerait la stratégie de Zemmour, sur les vaticinations du rabbin Touitou, entre autres rabbins, que j’ai souvent cité, se réjouissant de « l’invasion musulmane de l’Europe, car de la destruction de la chrétienté viendra le Massiah » …

     Pourtant Ryssen dit avoir écouté toutes mes conférences…                              

 -*-

 

     La fin de la diatribe du sieur Ryssen est un sommet :

     – Il menace mes collaborateurs Diane et Paul, entre autres, de publier leurs photos et leurs adresses, « de les dénoncers’ils ne lui ont pas obéi » dans les semaines à venir en cessant de participer à mes activités (sic) !

     Il vient de demander sur VK, qu’on l’aide à trouver leurs adresses…

     Il se comporte ainsi comme un petit indic de basse police, comme une antenne de certaines structures communautaires chères à son ami Zemmour…

     – Quant à moi, après m’avoir traité de scorpion, de serpent, sur lesquels « il faut verser de l’essence enflammée pour les détruire », il me menace encore plus clairement de mort : 

     Il évoque une voiture qui pourrait me passer dessus, que l’on pourrait me retrouver chez moi baignant dans une marre de sang, après avoir été roué de coups de batte de baseball ou autres, et assurant que « la police ne chercherait pas trop les auteurs vu le nombre de mes ennemis »… (sic) !

     Étrange, comment sait-il que la police ne chercherait pas… ?!

     Ces menaces de mort se poursuivent par cette dernière déclaration de Ryssen selon laquelle « certains pourraient être même amenés à venir déféquer sur ma tombe« , confirmant ainsi ses menaces de mort.

     Aussi de deux choses l’une, ou bien cet individu est fou à enfermer, ou bien il sait qu’il est protégé et qu’il peut tout dire, tout faire…                                                                   

 -*-

 

     Quelles leçons tirer de cette longue éructation «ryssennienne» sinon qu’il est définitivement incapable de répondre à mes mises en garde autrement que par des mensonges, des diffamations, des menaces, des injures, transformant mon nom en  Philippe Ploncard d’Achiasse, dans l’annonce de la réponse qu’il allait me faire (sic).

 

       Il tente ainsi de me faire peur ainsi qu’à mes collaborateurs pour que nous cessions toute activité politique qui le dérange ainsi que ses amis, preuve évidente que mes mises en garde portent et leur font mal.

            Parmi eux :

      • Le délicat « aristo » marrane Lesquen pas dérangé par le langage de caniveau de son ami Ryssen.

     Rappelons que dans sa Lettre du Club de l’Horloge N° 40, Lesquen écrivait :

     « La Déclaration des droits de l’homme de 1789 est l’acte de baptême de la nation française », déclaration parfaitement maçonnique, qui ne dérange pas l’athée Ryssen.

     Quant aux origines du sieur Lesquen, la Ligue de Défense Juive, les a données le 23 octobre 2016: 

     “J’ai lu sur votre généalogie que votre grand-mère maternelle avait pour patronyme Médina”.

     “Or, Médina est un nom purement juif séfarade” (…).

     “C’étaient des descendants de ces malheureux Juifs espagnols qui avaient dû, au XVème siècle, fuir l’Inquisition sous Torquemada”.

     “Nos Rabbins nous enseignent qu’un enfant est Juif s’il est né d’une mère Juive, ce qui rend vos propos plus ignobles encore”.

Cf.:  http://jforum.fr/lettre-ouverte-a-m-henry-de-lesquen.html

          En fait, la LDJ voulait dénoncer les contradictions de Lesquen,  tantôt antisémite insultant, primaire, tantôt  sioniste admiratif de Netanyahou…;

      • Frank Abed qui, comme le traître de comédie, agit dans l’ombre, masqué de nombreux pseudonymes dont celui désormais « célèbre » de « Madame de Saint-Jean d’Angély » .

     Qu’il sache que nous savons tout sur lui et son montage de malade sexuel.

      • Florian Rouanet, caché derrière Jérome Bourbon qu’il utilise pour tenter de créer son personnage avec les nombreux emprunts qu’il fait de mes textes sans me citer, comme avec Johan Livernette…

     Relevons que ce dernier a eu la sagesse de ne pas se jeter dans ce cloaque.

      • Marion Sigaut qui applaudit Ryssen, pour ses insultes, ses menaces, à mon égard, etc…

     Encore une fois elle a perdu une bonne occasion de se taire.

     La pauvre n’a pas aimé que je lui fasse la leçon sur la Loi d’Isaac Le Chapelier, en soulignant qu’elle se garde d’évoquer le rôle de la maçonnerie et des Juifs dans la Révolution dite française…

     Curieusement Yvan Benedetti dont Ryssen est très proche, n’a rien dit jusqu’ici, même si Ryssen tente de s’en servir dans sa vidéo !

     Tout cela est très instructif et confirme tout ce que j’ai pu dire ou écrire sur ces individus qui apportent leur soutien à Ryssen.

     Tel est ce «bal des cloportes».

     Bal dans le sens d’agitation panique qui s’est emparée des cloportes sous la lumière que je projette sur eux !

     Merci donc au sieur Ryssen d’avoir révélé ce qu’il est, et par voie de conséquence, la haute tenue morale et intellectuelle de ceux qui lui ont apportés leur soutien, pas choqués de ses propos ignobles.

     Les honnêtes gens qui n’avaient pas encore compris, l’on comprit maintenant.

     Ce sont les seuls qui nous intéressent.

     Pour les autres, on tire la chasse d’eau…

 

 

Philippe Ploncard d’Assac

Président des Cercles Nationalistes Français