Communiqué du 26 juin 2018 des Cercles Nationalistes Français

Le 21 juin, pour la Fête de la Musique 2018, Emmanuel Macron, censé en tant que Président de la République représenter dignement la France, a accueilli à l’Élysée avec sa femme, des représentants de la musique électronique « branchée » et « multiculturelle ».

Jack Lang, initiateur de la Fête de la Musique en 1982, lancée à la date du solstice d’été, évocation païenne, a bien évidemment participé, épanoui, à cette « fête » d’invertis.

L’un des « artistes », le DJ Kiddy Smile, arborait fièrement sur son maillot :
« Fils d’immigré, noir et pédé ».

À croire que c’est là, la nouvelle trilogie de la République « en marche »…

Au risque de vous choquer, voici quelques citations de ces productions haute-ment intellectuelles, censées représenter la France, trouvées sur Internet… :
« Ce soir brûlons cette maison »,
« Ce soir brûlons-là complètement ».

« Les femmes et la beuh, strictement verte, ne t’assied pas salope, s’il te plait ».
« T’es vénère parce que je me suis fait sucer la bite, et lécher les boules ».

« Je suis avec six mannequins, six bouteilles de champagne, quatre Belvédère et de la beuh partout ».
« Dance enculé de ta mère, dance »… (sic)

Navré de devoir vous mettre sous les yeux ce genre de productions « artistiques », mais il faut que vous compreniez enfin qu’elle est « la France profonde » selon Emmanuel Macron que nombre d’entre vous avez élu, directement ou indirectement en votant naïvement pour une Marine Le Pen, si utile pour faire élire Macron…

Et ne venez pas nous dire qu’avec François Fillon c’eût été la même chose, car alors on ne comprend pas l’acharnement politico-médiatique pour le détruire et vous détourner de lui… !!!

Il n’était certes pas parfait, mais aujourd’hui nous avons Macron et ce qu’il représente. Merci !

Aussi lorsque des catholiques, modernistes ou dit « traditionnalistes », tels les Jérôme Bourbon, Alain Escada, Johan Livernette, et autres grands « moralisateurs », viennent aujourd’hui s’indigner de cette Fête de la musique 2018, nous leur rappellons qu’ils n’ont rien fait pour s’opposer à l’élection de l’ancien associé de la banque Rothschild, pas plus qu’à celle de Nicolas Sarkozy, bien au contraire…

De Jack Lang, à Nicolas Sarkozy, François Hollande, à Emmanuel Macron aux origines « marranes » connues – La Politique N° 195, avril 2018 – c’est le même dénominateur commun que l’on retrouve dans leur haine de la France chrétienne.

Salir et détruire…

P. P. d’Assac

Une réflexion sur « Communiqué du 26 juin 2018 des Cercles Nationalistes Français »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.