Communiqué du 22 octobre 2018 des Cercles Nationalistes Français

Nous avons appris ce matin le décès subit de Robert Faurisson .
Nous perdons en lui un honnête homme et un combattant.
Espèce rare de nos jours !
Je reviendrai à titre personnel sur son combat lors de mon prochain Entretien à Paris le 10 novembre et aussi dans notre Lettre d’Information, La Politique.
Personnellement et au nom des Cercles nationalistes, je tiens à présenter nos plus sincères condoléances à sa famille et à son frère Jean qui a eu l’amitié de me prévenir ce matin.
Philippe Ploncard d’Assac
Président des Cercles nationalistes français

6 réflexions au sujet de « Communiqué du 22 octobre 2018 des Cercles Nationalistes Français »

  1. Bonjour Mr Ploncard d’Assac

    Merci pour ce bref et beau commentaire-hommage à Mr Robert Faurisson.
    J’ai été séduit par la sincérité, la conviction, l’intelligence de cet homme lors d’une émission Youtube ou métatv lui a donné l’occasion de s’exprimer librement. Cet homme remarquable nous a apporté la lumière dans un moment trouble de notre histoire et je me risque à faire un parallèlle à Jésus il y a plus de 2000 ans. Et comme lui il a été victime des mêmes …..
    Merci de transmettre mes condoléances à toutes sa famille.
    Cordialement,
    Yves Leddet.

  2. Cher Monsieur,
    J’ai dû annuler mon voyage car j’ai subi et je subis encore, bronchite aigue etc. Mais quand je pourrai venir je vous le dirai. Maintenant je pense que ça ne sera pas avant le printemps.
    Bien à vous
    et bon courage pour toutes vos oeuvres
    En Christ

    Marie Klein

  3. Votre hommage au courage exceptionnel du Professeur Faurisson est tout en votre honneur, Docteur Ploncard d’Assac. Cet esprit libre et ce scientifique rigoureux souffrit le martyre toute sa vie, par sa passion de la Vérité.
    Quant aux Ploncard d’Assac, père et fils, ils resteront les témoins de la même cause, pour les générations françaises de demain. Grace à vous trois, tout espoir n’est pas perdu, malgré la puissance apparemment écrasante, mais pourtant vaine, de la Force du Mal.
    Ce combat, de dimension cosmique, se terminera par le triomphe du Bien, du Beau et du Vrai, car telle est la volonté de DIEU : Qui sait reconnaître les Siens, même parmi ceux qui, comme Faurisson, n’ont pas la Foi. Car sans le soutien divin, jamais Faurisson, le tenace solitaire, n’aurait pu résister aussi stoïquement aux multitudes maléfiques qui, déjà, avaient supplicié Jésus Christ, en temps et lieu du Sacrifice essentiel.
    Et, à ce propos, n’oublions pas que les Romains, eux, n’ont jamais condamné le Fils de Dieu…..

    Gilles Sibillat

  4. Bonjour, il est révélateur de voir qui, dans la « dissidence », à le courage de rendre hommage à mr Faurisson, et qui n’en parle pas …

  5. Il est surtout évident qu’ils ont compris, après leur « politique » d’action contre les spectacles de Dieudonné (en guise d’exemple) qu’il vaut mieux taire une information plutôt que de risquer d’en parler. Il n’y a pas de mauvaise « publicité ». Ca pourrait donner des idées de réveiller le « cycliste » chercheur de vérité. Ils préfèrent le laisser en panne de chambre à air plutôt que de pousser les gens à se poser des questions (si tant est qu’ils en capable, tant le climat de peur instauré se fait ressentir; il n’empêche que un des reflexes naturels d’un animal aux abois et aculé dans une voie sans issue c’est l’attaque. Quand l’instinct de survie reprendra ses droits et permettra t-il la (re ?)prise de conscience globale et fédérée des différentes convictions politiques (autant de divisions mises en place pour permettre aux pouvoirs/dictatures en place d’avoir le dessus)
    Je vous remercie monsieur Ploncard d’Assac pour votre travail , vous ainsi que ceux qui vous suivent et vous assistent. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.