ph_ploncard_communiquejpg

Communiqué du 05 mars 2011 des Cercles Nationalistes français

Après sa déclaration devant le CRIF : “Le judaïsme fait partie des racines de la France” et ordonnant, “tout Français doit en être fier”, Nicolas Sarkoy s’est précipité au Puy-en-Velay pour assurer : “La chrétienté nous a laissé un magnifique héritage de civilisation et de culture” et de faire l’amalgame avec le judaïsme, sur base d’un texte de Grégoire de Tours dans son Histoire des Francs qui, assurait Sarkozy, “faisait allusion au Puy-en-Velay et aussi à la synagogue de Clermont”.

“Telle est la France que nous aimons” concluait cet histrion.

C’est non seulement solliciter les textes, mais occulter que les rois de France ont très régulièrement fait rendre gorge aux représentants de l’usure ou les ont mis à la porte du royaume.

On juge de sa duplicité envers les catholiques qu’il cherche à récupérer, par sa déclaration du 24 juin 2003, au ministère de l’Intérieur devant les représentants de toutes les obédiences maçonniques, à l’occasion du 275ème anniversaire de la création de la maçonnerie en France (1) : “À l’image du préambule de la future Constitution européenne, je veux rendre un hommage appuyé au rôle qu’elle a joué, et qu’elle joue encore, dans la diffusion et le rayonnement de

valeurs humanistes de premier plan : l’égalité des individus, la tolérance”.

“Dans ce ministère de l’intérieur, la franc-maçonnerie française est un peu chez elle (…), parce que peu de ministères portent aussi bien les valeurs républicaines et que peu de familles de

pensée s’identifient aussi bien à la République” (…).

“Historiquement, la laïcité c’est d’abord un combat pour la consolidation de la République contre la religion catholique supposée monarchique” (…).

“La religion n’est plus et ne doit pas redevenir un vecteur d’affirmation politique et identitaire”.

Tel est le double langage de cet infernal imposteur qui, pour tenter de se faire réélire, prétend aujourd’hui défendre les racines chrétiennes de la France …!

Si la France, comme il cherche à en convaincre les Français, “a des racines juives”, c’est n’est que depuis la Révolution dite française, fomentée par la judéo-maçonnerie (1).

Le Bureau Politique des Cercles Nationalistes Français
et Philippe Ploncard d’ Assac, président.


(1) P. P. d’Assac – La Maçonnerie. 303 pages, 35 €.
(2) P. P. d’Assac – Le Complot mondialiste. 5ème 121 pages 18 €.

Laisser un commentaire


Retour à l'accueil