Communiqué du 13 janvier 2021

Communiqué du 13 janvier 2021
 
Nos derniers Entretiens ont été systématiquement censurés sur Youtube essentiellement selon l’encart qui s’affiche automatiquement en raison de la diffusion de « fausses informations sur les vaccins et la vaccination« .
Youtube utilise des algorithmes qui repèrent des mots clés tels que « vaccins« , « Pfizer« , « Gilead » ou autres pour faire barrage à nos informations et mises en garde.
En conséquence, lorsque vous constatez que tel ou tel Entretien ou Conférence, même ancien, est censuré, ne peut plus être vu sur Youtube, vous pouvez les consulter sur Bitchute ou Odyssée.
Pour dérageant pour notre action que soit cette « police de la pensée, elle témoigne de la dangerosité de nos informations pour le Pouvoir et la dictature « sanitaire » qu’il installe.
La meilleure réponse sera celle que vous apporterez aussi, en diffusant nos vidéos et informations autour de vous.
 
Avec nos amitiés nationalistes.
 
              Philippe Ploncard d’Assac
Président des Cercles Nationalistes Français

Dictature sanitaire

COMMUNIQUÉ DES CERCLES NATIONALISTES FRANÇAIS 

3 octobre 2020 

 

       Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, après avoir tout fait pour la laisser se propager en ne fermant pas les frontières, en ne confinant pas pour soigner les premiers cas, en interdisant le traitement à l’hydroxychloroquine décrété « poison » par Agnès Buzyn et Jérôme Salomon, pour aboutir au confinement dévastateur de notre économie, le Pouvoir macronien table sur la peur des Français pour les domestiquer et empêcher toute contestation de sa politique. 

           Lorsque le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonçait il y a quelques semaines, la volonté du gouvernement de parvenir à un million de tests par semaine, ce n’était pas pour endiguer une éventuelle reprise de l’épidémie contredite par les chiffres, mais pour faire croire à une reprise de l’épidémie, et continuer sa politique anxiogène, en affichant le nombre des cas dits positifs, 

           Cela sans oublier les faux cas positifs recensés, le test étant reconnu non fiable. 

           Or qu’en est-il de ces pseudo tests positifs ? 

           Alors que les médias insistent constamment sur le nombre de cas détectés, le Pouvoir laisse entendre qu’un cas positif est un malade et que l’on va revenir à un engorgement des services hospitaliers. 

           C’est là un mensonge absolu qui tend à faire passer pour malades des gens qui ont réagi au virus d’où leur positivité. 

Comme le font remarquer, les Prs. Perronne, Raoult, et Toussaint entre autres, ces chiffres alarmants ne sont en aucun cas en rapport avec une augmentation proportionnelle d’hospitalisation sous ce diagnostic et encore moins avec le nombre de morts qui en découlerait. 

Il s’agit donc d’un mensonge d’État visant à tenir les Français en laisse, à les habituer à l’obligation de la vaccination, pucée, pour pouvoir suivre tout individu vacciné. 

Cela accompagné du trucage des chiffres, faisant passer des morts d’autres causes, comme morts du virus. 

Pour terminer, le port du masque n’est qu’un symbole de plus de la soumission exigée des Français, sous prétexte de les protéger, alors que toutes les études sérieuses, concluent non seulement à son inutilité, mais à son danger comme milieu de culture microbien, générateur de rhino-pharyngites et de leurs complications pulmonaires. 

Sa seule utilité étant d’éviter l’amende, véritable racket envers les peuples. 

Rappelez-vous l’annonce faite par Jacques Attali le 11 juin 2009, dans L’Express, vaticinant que seule la peur engendrée par une pandémie obligerait les peuples à accepter la Gouvernance mondiale … ! 

Nous en voyons le résultat aujourd’hui. 

En résumé, cessez d’avoir peur et de transmettre votre peur, vous ne faites que le jeu du Pouvoir qui, à l’abri de cette peur, impose sa politique mondialiste.  

Ne soyez pas dupes, vivez normalement. 

 

Philippe Ploncard d’Assac 

Président des Cercles Nationalistes Français 

L’emprisonnement de Ryssen

COMMUNIQUÉ DES CERCLES NATIONALISTES FRANÇAIS

du 25 septembre 2020

 

Hervé Ryssen a été incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis pour “insultes raciales et provocation  à la haine raciale”.

Contrairement à certains, oublieux de son parcours, il est hors de question que je prenne la défense de cet individu qui, dérangé par mes mises en garde devant son évolution sioniste, m’avait insulté, souhaitant ma mort, invitant à aller déféquer sur ma tombe annoncée, et avait menacé mes collaborateurs de donner leurs adresses, s’ils ne me quittaient pas…

Par contre, j’entends rappeler le Président de la République à la logique de sa déclaration du 2 septembre 2020 pour simplement, défendre la liberté d’expression :

“Depuis les débuts de la Troisième République il y a en France une liberté de blasphémer qui est attachée à la liberté de conscience ». 

“Je suis là pour protéger toutes ces libertés. (…). 

“En France on peut critiquer des gouvernants, un président, blasphémer ». 

Nous attendons avec curiosité qu’Éric Moïse Zemmour, dont Ryssen s’est fait le porte-parole du ralliement de “nos milieux” aux intérêts sionistes, l’aide à sortir de ce mauvais pas.

Ce dont il s’est abstenu jusqu’ici …

Ainsi, Ryssen aura été le dindon de la farce et sa trahison ne lui aura même pas épargné la prison !

J’apprécie à leur juste “valeur” les noms figurant sur la liste de ceux et celles qui lui ont apporté leur soutien sans nuance, les mêmes qui avaient applaudi à ses menaces à mon encontre, ou s’étaient tus !

La sensiblerie en politique est une faiblesse, car on ne peut oublier les trahisons, car qui a trahi, trahira.

Notre seul regret : 

Son incarcération va redonner à Hervé Ryssen une virginité, imméritée.

En résumé : “National-sionisme” jamais, mais liberté d’expression toujours.

 

P. P. d’Assac 

Président des Cercles Nationaliste Français