Communiqué du 28 juillet 2016 des Cercles Nationalistes Français

L’ATTENTAT DE NICE DU 14 JUILLET

 

Étrange attentat. Un de plus…

Un premier fait avait attiré l’attention :

Comment se faisait-il qu’en pleine menace terroriste, l’accès de la Promenade des Anglais ait été laissé libre, à par les maigres barrières métalliques, en lieu et place de blocs de béton amovibles comme sur les autoroutes…, ce qui aurait interdit le passage du poids lourd ?

On apprenait ensuite que le camion « arme du crime » loué par Mohamed Lahouaiej Bouhlel avait pu faire des allées et venues de repérage avec son conducteur alors que ce genre de véhicule est interdit de circulation à cet endroit.

En cela, Christian Estrosi qui se sert de ce drame pour se défendre du Front national après son alliance avec les socialistes aux dernières Régionales, ferait bien de balayer devant sa porte, car il est tout aussi responsable de cette « négligence » que les services de Bernard Cazeneuve.

On avait aussi eu droit à toutes les variations sur l’identité de l’individu – pas islamiste, puis islamiste pur et dur – et les variations sur ses rapports avec sa femme.

Mieux encore, on apprenait que comme dans l’Affaire Charlie Hebdo, le criminel avait soigneusement laissé bien en vue ses papiers d’identité, histoire de faciliter la tâche des enquêteurs…

On nous expliquait aussi doctement que le camion avait pu passer les « barrages » ( ?!) en prétextant la livraison des glaces en cette saison estivale…, cela sans la moindre inspection du camion pour vérifier ses dires, ni de questions sur l’endroit de livraison, en camion de 19 tonnes…

Cette version allait être vite démentie par les films pris par des témoins, montrant que le camion avait franchi les balustrades en passant côté mer de la Promenade, sans la moindre protection policière…

Donc plus de prétexte de livraison de glaces…

On était aussi surpris, que l’enquête ait été confiée au Procureur de Paris, François Mollins et pas à celui de Nice, plus habilité à s’occuper de cette ville…

Puis le 23 juillet on apprenait que :

« La sous-direction antiterroriste demandait à effacer les bandes pour éviter les fuites dans la presse,

« Les magistrats chargés de l’enquête sur l’attentat perpétré à Nice le soir du 14 juillet ont exigé, sur réquisition judiciaire du 20 juillet « de  procéder à l’effacement complet des enregistrements de vidéosurveillance de l’ensemble des caméras desservant la promenade des Anglais filmant pour la plupart d’entre-elles l’action terroriste ». 

« Cet ordre péremptoire était donné au Centre de supervision urbain de la Ville de Nice ».

Empressement on ne peut plus suspect concernant des preuves judiciaires majeures.

On devait apprendre que c’était une femme, commissaire de police et numéro 3 de l’état-major de la Direction centrale de la sécurité publique (DCSP), c’est-à-dire le Ministère de l’Intérieur, qui avait transmis l’ordre…  http://fawkes-news. blogspot.fr/2016/07/la-commissaire-qui-echange-avec-sandra.html

Cette injonction n’était que l’officialisation, faute de résultat, de celle donnée verbalement dès le lendemain de l’attentat de la Promenade des Anglais, auprès du personnel de vidéosurveillance niçois.

Ceux-ci n’ayant pas obtempéré, les responsables de « l’enquête » étaient donc obligés de formuler une injonction officielle le 20 juillet au Centre de vidéosurveillance de la Ville de Nice.

Prétexte, les enquêteurs assuraient avoir procédé, en quelques heures…, à l’extraction de plus de 27.000 heures de vidéosurveillance de la ville, afin « d’éviter les fuites et la diffusion d’images de l’attentat »…

Qu’est-ce que les Français ne devaient pas voir ou savoir… ?!!!

Voilà ce que le refus de la policière Sandra Bertin, chef du Centre de supervision urbain (CSU) a permis de sauvegarder et de révéler au public.

Cet « empressement » officiel est d’autant plus suspect que les images sont automatiquement détruites au bout de dix jours.

Dix jours de trop apparemment pour certains. 

Qu’y a-t-il sur ces bandes de si compromettant pour le Pouvoir, outre l’absence de tout policier au niveau des frêles barrages ?

Des témoins parlent d’autres tireurs dans le camion, ce dont les communiqués officiels ne parlent pas.

Pourquoi ?

On a un aperçu de cette volonté d’occulter les faits, par un autre ordre donné à Sandra Bertin par un représentant de la place Beauvau, sans doute la commissaire de police et numéro 3 de l’état-major de la DCSP déjà évoquée, lui intimant « de mentionner la présence de policiers nationaux sur les lieux le soir de l’attaque »… !!!

Au Journal du Dimanche, Sandra Bertin précisait : «Cette personne m’a alors demandé d’envoyer par email une version modifiable du rapport. […] « J’ai été harcelée pendant une heure, on m’a ordonné de taper des positions spécifiques de la police nationale que je n’ai pas vu à l’écran », Le Point.fr, 24/07/2016.

Déclaration qu’elle renouvelait sur France 2, le 24 juillet, à la fureur du franc-maçon Bernard Cazeneuve (1) qui dépose plainte en diffamation contre Sandra Bertin pour la faire craquer.

-*-

Cette Affaire évoque la hâte des autorités américaines d’évacuer les décombres des deux tours effondrées le 11 septembre 2001, supprimant ainsi les vestiges de ces attentats qui auraient pu permettre de comprendre ce qui s’était réellement passé. Cf. P. P. d’Assac. Le Complot Mondialiste. S.P.P.,

En cela on peut dire que les attentats du 11 sep-tembre 2001 sont la matrice de tous les « attentats » qui ont suivi, dans le même but de mettre en accusation l’Islam dans son ensemble, ce que dénonçait la mise en garde de la Army’s School of Advanced Military’s Studies, publiée le 10 septembre 2001, annonçant en première page du Washington Times : « Le Mossad israélien, sans scrupules, cruel et rusé, a la faisabilité de toucher des cibles américaines en donnant l’apparence d’une action arabo-palestinienne ».

-*-

Devant la répétition de ces attentats « islamistes », si réellement, le Pouvoir voulait y mettre un terme, le premier acte devrait être de fermer les frontières à l’immigration en provenance de pays islamiques. Au lieu de cela tout est fait pour y pousser par les pompes aspirantes que sont les dispositions économiques qui la favorise.

Il s’agit donc bien d’une volonté de submersion ethnique et d’utilisation de l’argument islamiste terroriste pour imposer des lois restrictives de nos libertés qui ne touchent réellement que les Français.

C’est pourquoi je renouvelle mon avertissement déjà diffusé à plusieurs reprises sur Internet dans mes Entretiens et Conférences : Le Pouvoir, et ce qui se cache derrière, sentant l’exaspération populaire monter, pourrait être tenté d’utiliser un nouvel attentat atroce à la veille des Présidentielles, pour les annuler sous prétexte de sécurité, à l’abri d’un « état de siège » bien opportun.

Manuel Valls ne vient-il pas de déclarer : « Le terrorisme fait partie de notre quotidien pour longtemps« . Il est surtout bien pratique pour leur permettre de se maintenir au pouvoir.

-*-

L’implication du Mossad dans tous ces attentats pour mettre en accusation les milieux musulmans est à nouveau mise en lumière par la tuerie de Munich qui a fait 9 morts et 27 blessés.

Un journaliste bavarois Richard Gutjahr, se trouvait étonnamment à propos le 14 juillet à Nice, pour photographier du balcon de son hôtel la course du camion avant qu’il ne soit neutralisé.

Tout aussi étonnamment huit jours plus tard, il se trouvait aussi sur place à Munich pour prendre des photos du drame… Qui l’avait prévenu d’être au bon endroit à chaque fois ?!

Cela pourrait paraître une coïncidence surprenante, si Richard Gutjahr n’était l’époux d’une ex-députée israélienne de la Knesset, ancienne du renseignement militaire israélien, Einat Wilf connue pour son ultra-sionisme…     http://parstoday.com/fr/news/world-i6889-trace_du mossad_à_nice_et_munich

À qui donc profitent ces crimes barbares…?!

Philippe Meyer, Vice-Président du B’nai B’rith France y répond cité par Times Of Israel : « Les terroristes islamistes en s’en prenant à la France, vont renforcer ses liens avec Israël. […] Ce serait  notre plus grande victoire. » 

-*-

Le tout dernier drame de la tuerie dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, avec l’égorgement de son curé Jacques Hamel, âgé de 86 ans, ne pourra qu’augmenter l’anti-islamisme ambiant pour le plus grand profit d’Israël comme s’en réjouissait le Vice-Président du B’naï Brith France.

À nouveau, comme dans les affaires précédentes, les deux preneurs d’otages, « bien connus des services de police, fichés S  et porteur d’un bracelet électro-nique »… ont été abattus rendant ainsi impossible toute enquête sur les commanditaires réels du meurtre… Cela dans la mesure où l’on aurait tout intérêt à remonter la filière jusqu’aux donneurs d’ordre…, à moins que ce soit cela que l’on ne veuille pas en haut lieu … !

D’où la question, les Cazeneuve, Hollande et Valls sont-ils des incapables ou bien laissent-ils faire ces attentats parce qu’ils servent leur stratégie de rapprochement avec Israël en affolant la population pour imposer des lois restrictives de nos libertés qui ne gênent aucunement les « terroristes » ?

On en a confirmation par Hervé Morin ancien Ministre de la Défense qui sur BFMTV, racheté par l’Israélien Patrick Drahi, souhaite que la France « s’israélise » dans la répression du terrorisme.

Oui à qui profitent ces crimes en définitive, alors que l’on sait par Edgar Snowden que le chef du Daesh, Al Bagdadhi, de son vrai nom Samuel Eliot, est un ancien du Mossad et appuyé par les États-Unis… ?!

Question subsidiaire, comment se fait-il qu’aucun attentat ne vise l’un ou l’autre de nos responsables politiques ?!

Voilà ce que les médias, et les très sionistes Valeurs Actuelles et l’étrange Boris Le Lay, occultent au plus grand profit de la stratégie sioniste.

 

P.P. d’Assac

 

(1) « Évoquer les racines chrétiennes de la France, c’est faire une relecture historique frelatée qui a rendu la France peu à peu nauséeuse ». Bernard Cazeneuve, membre du Grand-Orient sur RTL, 5.8.2014

 

Communiqué du 9 septembre 2015 des Cercles Nationalistes français

Nous ne pouvons rester plus longtemps silencieux devant l’appui inconditionnel apporté par M. Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol, à J-M Le Pen, en dépit de tout ce que l’on sait de lui (1), et de ses déclarations inadmissibles pour des nationalistes :

“Toute ma vie j’ai traîné l’extrême droite comme un boulet”,  ou se proclamant “seul héritier du gaullisme” (1),  ce que dénonçait Rivarol, 29.1.99 à l’époque !

Jérôme Bourbon qui a mon livre Histoire d’une trahison (1), sait pourtant qui est J-M Le Pen.

Ils sait que de son temps, francs-maçons, juifs, homosexuels et gaullistes se côtoyaient déjà au FN, qu’il avait été reçu à New York en 1987 par Edgar Bronfman président du Congrès juif mondial et la communauté juive de New-York …

Sans oublier les croustillantes Affaires, Moon, de la Cuvée Veuve Poignet pour bars homosexuels et du parrain proxénète, « Monsieur Éric », (1),  qu’il avait choisi pour sa fille Marine…, etc …

Le dernier Entretien du 22.8.15, de Jérôme Bourbon avec le très douteux Vincent Reynouard, révisionniste, mais négateur du complot judéo-maçonnique, ce qui est une contradiction absolue, est une explosion de haine envers Marine Le Pen.

Cela ne l’aidera pas à comprendre qu’elle fait fausse route avec un entourage qui n’est ni pire, ni meilleur que celui de son père en son temps.

Il est de plus démobilisateur, puisque Jérôme Bourbon comme Vincent Reynou-ard, n’ont à proposer que l’abstention, le repli sur soi, tel un Pierre Hillard.

Le Système ne demande que cela, faire baisser les bras !.

Le Front national nous intéresse dans la mesure où il peut faire sauter l’Europe mondialiste et le Système avec.

Après on verra, mais cela est une priorité absolue pour notre survie.

De même, les pleurnicheries dans Rivarol, sur la mort d’Emmanuel Ratier, « ancien » ( ?!) comme Serge de Beketch, de la Grande Loge de France, faux anti-maçon, qui osait il y a peu affirmer, entre autres, que « la maçonnerie n’est plus du tout révolutionnaire » (sic) et se gardait de dénoncer dans ses F&D, l’aspect luciférien de la haute maçonnerie (2), sont totalement déplacées et trompent les lecteurs.

Appuyer sans le moindre esprit critique la énième provocation de Le Pen avec l’Affaire du « détail de l’histoire », qui ne va même pas au fond du problème de la Shoa, en fait un « compagnon de route » de Manuel Valls dans sa volonté d’ « interrompre le processus électoral si Marine Le Pen l’emportait» (sic) !

Est-ce cela que Rivarol soutient ?!

Le Comité Directeur des Cercles Nationalistes français
Philippe Ploncard d’Assac, Président

(1) P. P. d’Assac. Histoire d’une trahison. Éditions S.P.P.
(2)         ,,            .  La Maçonnerie. Éditions S.P.P.

Communiqué du 15 avril 2015 des Cercles Nationalistes Français

N’en déplaise à M. Le Pen, sa déclaration sur les chambres à gaz  un « point de détail de la IIème guerre mondiale », n’aura pas fait avancer la vérité sur ce « détail »…, mais l’aura escamoté.

Loin d’être un « point de détail », la façon dont sont morts les gens, Juifs ou autres, dans les camps, constitue le point central de la controverse sur la Shoa :

De dénutrition et du typhus comme nombre d’Allemands du fait du blocus allié, ou par gazage criminel ?

Cela, seule la reconstitution du crime sur base des trois éléments tangibles connus : les caractéristiques létales du Zyklon B, celles des baraquements désignés comme chambres à gaz homicides et le procédé de mise à mort tel que décrit lors du procès de Nuremberg, peut départager les deux camps.

Elle n’a jamais été faite or c’est la première fois dans l’histoire du crime, que des gens ont été jugés, condamnés et exécutés, uniquement sur foi des témoignages de la partie intéressée, sans reconstitution du crime imputé, sans évaluation de sa faisabilité technique, telle que rapportée.

Voilà ce que M. Le Pen a escamoté dans sa énième provocation au détriment du Front national, quoi que l’on pense de son équipe dirigeante actuelle.

Il n’est que de voir comment les médias se sont jetés sur sa déclaration, pour comprendre à qui elle a profité. Monsieur Valls a dû se frotter les mains.

Il y a quelques années, pour se dédiaboliser lui tout le premier, Monsieur Le Pen avait déclaré :

« Toute ma vie j’ai traîné l’extrême droite comme un boulet » et il se prétendait « seul héritier du gaullisme » (1), ce qui est totalement incompatible avec sa prétendue admiration du Maréchal Pétain.

Que Monsieur Le Pen me permette de le paraphraser :

« Il  y a des hommes que l’on « traîne comme des boulets » !

Ce n’est pas parce l’on rejette les influences néfastes qui jouent sur le Front national aujourd’hui, qu’il faut oublier qu’il y en avait autant au temps où M. Le Pen était aux commandes (1).

Alors de grâce, que l’on garde notre admiration pour d’autres plus dignes d’en bénéficier, et bonne chance à Marion Maréchal-Le Pen en PACA !

(1) P. P. d’Assac. Histoire d’une trahison. Éditions S.P.P.

P. P. d’Assac
Président des Cercles nationalistes français
sppdassac@hotmail.fr