Communiqué du 16 juin 2013 des Cercles Nationalistes français

On connaissait déjà les négations répétées du révisionniste Vincent Reynouard de la subversion maçonnique et du complot mondialiste, notamment lors de sa péroraison-fleuve au banquet des 60 ans de Rivarol !

La lecture de la revue de Reynouard, Sans concession (sic), de juin, laisse pantoit par sa violence et le refus des évidences.

Signé Stépinac, il commençait par un éloge de la “ligne médiane” suivie par C-M Galic, se poursuivait, sous couvert de conseils à Jérôme Bourbon, par une attaque à la ligne religieuse et nationaliste : “Sa pensée personnelle ne se limite pas à la conjugaison du sédévacantisme et du nationalisme français, mais dans son soucis de dénoncer toujours plus fermement les dangers du mondialisme, c’est plus volontiers aux nationalistes de stricte obédience qu’il a donné la parole jusqu’à présent” (sic) !!! (1).

“ (…) cette extrême droite française catholique et complotiste, surnaturaliste apparitionniste, cette réaction “cocorico” de grenouilles de bénitiers, nostalgiques d’un ordre ancien rêvé”.
“ (…) Le complotisme est une philosophie d’homme malade, d’hypocondriaque (…) qui permet à tous les médiocres de jeter l’anathème sur à peu près n’importe qui, de se donner de l’importance enrabaissant les talents originaux au nom de la crainte de la subversion” (sic), etc…, etc…!!!“

Mais de quelle loge sort ce Stépinac ?!!!

Visiblement mes mises en garde envers les énormités proférées par Reynouard, niant le complot judéo-maçonnique mondialiste, le dérangent !

Pourquoi ne veulent-il pas tenir compte des textes maçonniques et juifs (2), annonçant le complot ?!

Étrange que ces “révisionnistes”, se comportent en défenseur de la judéo-maçonnerie contre les affreux complotistes” que nous sommes, Bourbon et moi !!!

Nous attendons ses explications !

-*-

Dans Rivarol, 29.7.11, on trouvait à nouveau un éloge appuyé de Robert Spieler à Alain de Benoist et sa revue Elément, or dans Rivarol, 29.4.11, Philippe Baillet avait moqué l’intellectualisme fumeux et contradictoire d’ Alain de Benoist…

On assiste donc au sein de Rivarol, à une lutte entre la nouvelle donne catholique et nationaliste qui révulse Stépinac-Reynouard, et le clan Nouvelle-Droite athée, crypto-maçonnique qui regrette le départ de C-M Galic.

Ils pourront toujours la rejoindre au catho-sioniste Présent dont elle est la nouvelle “collaboratrice”, cf. Présent, 23.7.11…!

Amusant, non ?!

P. P. d’Assac


(1) Les positions de M. Bourbon ont bien changées depuis par son accueil aux thèses de la Nouvelle-droite, dans les colonnes de Rivarol.
(2) P. P. d’Assac.La Maçonnerie. S.P.P..

Laisser un commentaire


Retour à l'accueil