ph_ploncard_communiquejpg

Communiqué du 14 février 2014 des Cercles Nationalistes français

À la suite de la non-publication de la réponse de Philippe Ploncard d’Assac aux insultes de deux lecteurs de Rivarol sur l’Affaire Dieudonné, nous ne pouvons que constater que M. Jérôme Bourbon qui en privé se lamente du poids de la Nouvelle droite, non seulement lui offre une tribune régulière, mais censure les mises en garde de notre Président.

Il suffit de consulter la liste des livres recommandés par Rivarol pour constater le poids de cette Nouvelle droite européiste, qui tel un Pierre Vial ou un Vincent Reynouard, entre autres, se refusent à voir l’action judéo-maçonnique derrière le mondialisme messianique…!

M. Bourbon qui dernièrement nous a t’on rapporté, ne souhaitait pas rompre avec notre Président, emprunte le chemin contraire : Non seulement notre Lettre d’Information La Politique, n’est jamais citée, mais notre site <nationalisme-francais.com>, n’est pas référencé par Rivarol dans la liste des sites «amis» en dépit de nos demandes réitérées.

Jusqu’ici nous avions évité de réagir en vue du bien commun face à l’ennemi.

Or du fait de la duplicité de M. Bourbon qui favorise les thèses de la Nouvelle droite et ses insultes à l’égard de notre Président, cette neutralité n’a plus lieu d’être.

Vu son attitude, nous ne pouvons que nous poser des questions sur l’indépendance de M. Bourbon.

Sauf changement d’attitude de sa part, la rupture est consommée.

Pascal Henriot
Rédacteur en Chef de La Politique


(1)P. P . d’Assac. Sarkozy ou la mort programmée de la France. S.P.P.

Laisser un commentaire


Retour à l'accueil