Communiqué du 9 septembre 2015 des Cercles Nationalistes français

Nous ne pouvons rester plus longtemps silencieux devant l’appui inconditionnel apporté par M. Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol, à J-M Le Pen, en dépit de tout ce que l’on sait de lui (1), et de ses déclarations inadmissibles pour des nationalistes :

“Toute ma vie j’ai traîné l’extrême droite comme un boulet”,  ou se proclamant “seul héritier du gaullisme” (1),  ce que dénonçait Rivarol, 29.1.99 à l’époque !

Jérôme Bourbon qui a mon livre Histoire d’une trahison (1), sait pourtant qui est J-M Le Pen.

Ils sait que de son temps, francs-maçons, juifs, homosexuels et gaullistes se côtoyaient déjà au FN, qu’il avait été reçu à New York en 1987 par Edgar Bronfman président du Congrès juif mondial et la communauté juive de New-York …

Sans oublier les croustillantes Affaires, Moon, de la Cuvée Veuve Poignet pour bars homosexuels et du parrain proxénète, « Monsieur Éric », (1),  qu’il avait choisi pour sa fille Marine…, etc …

Le dernier Entretien du 22.8.15, de Jérôme Bourbon avec le très douteux Vincent Reynouard, révisionniste, mais négateur du complot judéo-maçonnique, ce qui est une contradiction absolue, est une explosion de haine envers Marine Le Pen.

Cela ne l’aidera pas à comprendre qu’elle fait fausse route avec un entourage qui n’est ni pire, ni meilleur que celui de son père en son temps.

Il est de plus démobilisateur, puisque Jérôme Bourbon comme Vincent Reynou-ard, n’ont à proposer que l’abstention, le repli sur soi, tel un Pierre Hillard.

Le Système ne demande que cela, faire baisser les bras !.

Le Front national nous intéresse dans la mesure où il peut faire sauter l’Europe mondialiste et le Système avec.

Après on verra, mais cela est une priorité absolue pour notre survie.

De même, les pleurnicheries dans Rivarol, sur la mort d’Emmanuel Ratier, « ancien » ( ?!) comme Serge de Beketch, de la Grande Loge de France, faux anti-maçon, qui osait il y a peu affirmer, entre autres, que « la maçonnerie n’est plus du tout révolutionnaire » (sic) et se gardait de dénoncer dans ses F&D, l’aspect luciférien de la haute maçonnerie (2), sont totalement déplacées et trompent les lecteurs.

Appuyer sans le moindre esprit critique la énième provocation de Le Pen avec l’Affaire du « détail de l’histoire », qui ne va même pas au fond du problème de la Shoa, en fait un « compagnon de route » de Manuel Valls dans sa volonté d’ « interrompre le processus électoral si Marine Le Pen l’emportait» (sic) !

Est-ce cela que Rivarol soutient ?!

Le Comité Directeur des Cercles Nationalistes français
Philippe Ploncard d’Assac, Président

(1) P. P. d’Assac. Histoire d’une trahison. Éditions S.P.P.
(2)         ,,            .  La Maçonnerie. Éditions S.P.P.

Laisser un commentaire