actualite-et-politique-du-16-janvier

Actualité et politique du 16 janvier 2016

Entretien du 16 janvier 2016 avec Philippe Ploncard d’Assac

Image de prévisualisation YouTube

Sommaire :
Élections régionales, Front républicain, « nationalistes » corses, Fred Zeller, Bataclan, immigration et Alyah, terrorisme ou droit du sang, insécurité, Noël de Sarkozy, Aymeric Chauprade, Alstom et Areva, immigrants et patronat, Daesh , David Bowie, Star Wars, armes à feu, étalon or contre le dollar, Israël et les nations, guerre américaine et russe, Henry de Lesquen, Serge de Beketch…

2 réflexions sur “ Actualité et politique du 16 janvier 2016 ”

  1. Beaucoup de confusions sur le « droit du sang » et le « droit du sol » (vers 30 min.). Où JPDA est-il allé prendre que le dt du sang aurait été aboli en 1987? Le dt du sang reste (depuis 1804) la voie par laquelle l’immense majorité des Français sont français. L’art. 18 du Code civil dispose qu’est français quiconque est né d’un parent français. Ces dispositions ont été complétées par des mesures qui se rapprochent du droit du sol en 1889 : l’enfant né sur le sol français de parents étrangers devient français à sa majorité (droit du sol différé). Dans l’état actuel du droit cette acquisition automatique à la majorité peut être anticipée dès l’âge de 13 ans sur simple demande. Pour résumer : notre droit de la nationalité mêle le droit du sang et le droit du sol (différé). L’introduction du droit du sol est ancienne (plus vieille d’un siècle que la date avancée par JPDA) mais n’a nullement aboli le droit du sang. Enfin, la question de la naturalisation (par laquelle on accorde la nationalité francaise à un étranger) n’a rien à voie avec celle du droit du sol.

    1. « Réagissant à l’allusion que j’avais faite concernant le « droit du sang » opposé au « droit du sol », M. Thibault de Chassey avait émis des doutes sur mon analyse et semble ne pas avoir eu connaissance de la revendication du Grand-Orient à ce sujet.
      « Je me basais sur la déclaration de son Grand-Maître Gilbert Abergel au Convent du Grand-Orient de 1993.
      « Il trouvera le texte de cette déclaration dans mon livre La Maçonnerie en p. 184.

      « Toute la politique immigrationniste repose sur cette volonté du Grand-Orient de substituer le « droit du sol » au « droit du sang », ce que leur permet de fabriquer automatiquement des Français de papier, sans même qu’ils en fassent la demande, de tout individu nait sur notre territoire.

      « Je suis prêt à en discuter avec lui, quand il voudra, où il voudra, car cette notion est essentielle pour la défense de notre identité.
      Il faut réimposer le « droit du sang » pour cesser de fabriquer à la chaîne des néo-français »

Laisser un commentaire


Retour à l'accueil